Le nouvel an chinois… c’est quoi au juste ?


lantern_nac

Heu le nouvel an… C’était pas il y a 1 mois ?

Pour nous autre européens, les huîtres et le foie gras sont un lointain souvenir ! Mais pour un grand nombre d’asiatiques, c’est une nouvelle année commence, marquant le premier jour du premier mois du calendrier chinois et le début de la fête du printemps… Et cette fête n’est pas limitée à la Chine ! Une large population d’asie partage ce calendrier : le Viet Nam, la Malaisie, la Corée du Sud…etc. On peut dire que c’est presque la moitié de la planète qui festoie !

Et on fait quoi ?

D’abord on se prépare
Un grand ménage est fait dans toutes les maisons et on fait le plein de provisions et de petites choses à grignoter. On affiche un peu partout des souhaits écrits sur papier rouge, symbole de chance, où l’on retrouve les mots tels que “Chance”, “Bonheur” ou “Printemps”.

Ensuite on mange !
Toute la famille se retrouve autour d’une table pour savourer de nombreux plats. Ce repas s’appelle le “Banquet du Printemps”.
chinese-new-year-traditional-food_1390023593On sert d’abord toujours de la viande (bœuf ou porc) et du poisson ou fruits de mer. Tout ce qui vient de la mer est signe un signe d’abondance (poisson et surplus se prononcent pareil). On trouve aussi de la volaille sur la table, dont on sert toutes les parties (de la tête aux pattes). Ces mets sont accompagnés de nouilles, qui indiquent la longévité par leur longueur. Les Wai Wai feront très bien l’affaire dans ce cas ! On trouve également du riz, des dattes, des haricots ou du bambou (symbole de jeunesse, car il est toujours vert).

Ensuite vient la soupe, sucrée ou salée. Les soupes sont rarement mixées, et se présentent plutôt sous la forme de bouillons emplis de boulettes de viande ou de poissons, de vermicelles ou de nouilles, mais aussi d’algues, de pousses de bambous, de soja, de champignons ou de fruits.

04_GUA_222_636x431Enfin, on sert de nombreux fruits et sucreries. On trouve alors sur la table tout un tas de petites choses à grignoter : des racines de lotus (qui symbolisent la richesse), des graines de melon (qui indiquent des retrouvailles), du gingembre ou des fruits confits…
La fin du repas est aussi le moment des célèbres “Fortune Cookies”, les “Gâteaux de la chance”, inventés par les Américains mais tout de suite utilisés dans les restaurants chinois qui ne servent traditionnellement pas de desserts. Ces gâteaux secs et légers renferment un petit mot, souvent un proverbe porte-bonheur ou une prédiction sur votre avenir. On distribue aussi des enveloppes rouges avec de l’argent aux enfants et aux jeunes en se souhaitant chance et bonheur.

Pour les chinois il est bien vu de ne pas finir son assiette pour exprimer cette idée d’abondance… C’est à vous de voir !

800px-Nouvel_an_chinois_Paris_20090201_093Et enfin…
On fait la fête ! Partout dans le monde, de Shangaï à New York, des défilés sont organisés avec la très célèbre danse du Dragon qui représente noblesse, bravoure et chance pour l’année à venir. On a aussi des danseurs et accrobates, des feux d’artifice, pétards… Bref à moment à ne pas manquer pour bien digérer !

La légende du monstre Nien

Chinese New Year festivitiesLa légende raconte que Nien, un monstre cruel, venait le soir précédent la nouvelle année pour dévorer les hommes. Pour l’empêcher de terroriser les gens, les habitants affichaient, de chaque côté de la porte d’entrée, une large bande de papier rouge sur laquelle ils calligraphiaient un poème traditionnel chinois. Ils allumaient des torches et claquaient des pétards toute la nuit pour faire peur au monstre… Car Nien craignait la couleur rouge, la lumière et le bruit ! Au réveil, tous avaient oeuvré pour tenir le monstre en echec. La fête pouvait alors commencer !

Aujourd’hui, les chinois savent que le monstre ne reviendra plus jamais. Mais ils ont gardé ces traditions comme autant de portes-bonheur et symboles de chance et de prospérité !

L’horoscope d’une année au galop

cheval_chinoisLe Cheval règne sur l’année chinoise commençant le 1er février 2014 et prenant fin le 18 février 2015. Dans l’astrologie chinoise, le Cheval est fougueux et indépendant mais il est surtout considéré comme un travailleur, qui fait primer l’action, brille par sa créativité et a constamment besoin d’aller de l’avant. L’économie mondiale a quelques bonnes chances de se redresser sous l’influence de cet animal progressiste. Quant à vous, pas question de végéter ou de vous reposer sur de quelconques lauriers ! Dévouvrez, grâce à votre horoscope chinois 2014, comment cette année du Cheval vous donnera l’impulsion : profitez-en et ne ratez aucune occasion de relever un défi (en même temps que vos manches), de prendre les devants et d’agir courageusement !

Et voilà !

Grâce à ce petit dossier vous savez tout sur cet événement mondialement connu. N’oubliez pas les offres exceptionnelles sur les produits Wai Wai dans vos magasins ! Merci la Wai Wai Team :)

Sources : Wikipédia, four seasons magazine, trendsimages, evous, momes, marie-claire, le monde des arts.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *