Le lait de coco


coco_waiwai

Très utilisé dans la cuisine Thaï, et de plus en plus courant dans vos étagères et vos frigo, le lait de coco est de plus en plus populaire en Occident. Mais qu’est-ce que c’est vraiment ? Comment on le trait ? Quelle différences entre la crème de coco, le jus et le lait de coco ? Tâchons de répondre à toutes ces questions  :)

1/ D’où vient le lait de coco ?

istock_000018283273smallPremière chose : pour faire du lait de coco, on ne trait pas des centaines de noix de coco. On n’en casse pas non plus des centaines pour recueillir le liquide qui est à l’intérieur. Le lait de coco n’existe pas à l’état naturel, on le prépare.

En effet, quand on casse une noix de coco ce que l’on trouve dedans, c’est de l’eau de coco. Cette eau est parée de toutes les vertus : riche en minéraux (magnésium et potassium), d’une composition comparable au plasma sanguin (isotonique), très hydratante, pauvre en sucre, drainante, diurétique. Elle commence d’ailleurs à être très commercialisée en occident.

Mais pour fabriquer le lait de coco, il faut râper la pulpe, lui ajouter de l’eau et la presser pour en extraire le maximum de jus. C’est exactement comme pour faire du lait d’amandes : on peut alors employer de la coco fraîche ou sèche. Si on choisit de la coco sèche, bien la faire tremper dans l’eau chaude pour la réhydrater au maximum afin d’avoir un lait goûteux.

2/J’en veux !


00690-Lait-de-coco-1L-SUREE_180x270Mais soyons francs : la plupart du temps, on l’achète tout prêt, en boîte de conserve ou en briques. Alors pour choisir le meilleur lait de coco possible et éviter celui qui a un détestable goût de savon, on lit scrupuleusement l’étiquette et on vérifie :
–    que la noix de coco et l’eau en sont bien les ingrédients principaux (soit les deux premières places sur la liste),
–    qu’il contient le moins d’additifs possibles (épaississants, texturants),
–    qu’il ne contient pas de sucre ajouté (ou de produits sucrants)

Vous trouverez aussi du lait de coco en poudre, à réhydrater dans de l’eau. Ca dépanne, c’est plutôt plein de conservateurs, disons que ça peut dépanner et que ça ne rajoute pas d’eau à vos préparations si vous le saupoudrez directement dans la casserole : pour adoucir un curry, c’est une bonne astuce.

Si vous cherchez un produit de qualité nous vous conseillons de jeter un oeil sur le site de notre partenaire Eridan. Vous trouverez du lait de coco de la marque Suree d’excellente qualité à un prix tout à fait abordable :  http://www.eridan.com/groupe/aides-culinaires/

3/ Les différents types de laits de coco

Les laits de coco se séparent en différentes catégories selon leur teneur en matière grasse. Cela va de 6 à 21% de graisses végétales. Plus la teneur est élevée, plus il est riche et épais. A partir de 20% on peut parler de crème de coco car son aspect est plus proche de la crème que du lait !

4/ Comment l’utiliser ?

coco_milk_resizedTout d’abord on peut le consommer directement : le lait de coco est une délicieuse alternative au lait d’origine animale, en boisson ou smoothies, ou en accompagnement de céréales ou müeslis, ou en mélange avec des fruits. Pour ces usages, préférez plutôt un taux de matières grasses de 6 à 15%.

Bien sur il peut être largement utilisée dans la cuisine ! Commencez par le substituer à la crème fraîche ou à la crème légère pour des recettes telles que la blanquette de veau, le poulet à la crème ou même dans vos desserts. Il s’accommode  très bien avec les viandes et encore mieux avec les poissons, fruits de mers et crustacés… Et parfaitement avec les fruits (au delà des classiques mangue, banane et ananas… ) Essayez donc avec de la fraise ou des pêches ou du chocolat ! Doux, onctueux, il apporte une touche moelleuse partout où l’on a la bonne idée de le verser.

ThaiChickenSoupinCoconutMilkTomKhaGaiDans la cuisine Thaï il utilisé dans les curry vert, curry rouges et curry jaunes, et également dans les woks et soupes. Nous dévoileront bientôt la recette du “Tom Kha Gai” la sublime soupe de poulet au lait de coco !

Il ne reste plus qu’à la Wai Wai Team le soin de vous souhaiter une bonne dégustation, et surtout un bonne découverte !

Source : Marmiton, lamaisonducoco.fr, Eridan

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *